AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bram ♠ incorruptible coryphée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Bram ♠ incorruptible coryphée   Sam 4 Déc - 23:06


adminimpitoyable autocrate

avatar

→ MESSAGES : 21
→ CITOYENNETÉ DEPUIS : 06/07/2010




Bram = 5 % de justice + 40 % de despotisme + 30 % d'orgueil + 25 % de corruption.

Bram Hanseloff est une équation. Une équation aux variables complexes, changeantes, jamais constantes. À vrai dire, les variables qui constituent l'équation sont insaisissables, glissant entre le rationnel et l'irrationnel. Une chose est certaine : Bram demeure une hypothèse qu'on ne peut infirmer ou confirmer. Vouloir comprendre ce concept relève tout simplement de l'aporie.

Bram est un mot de quatre lettres qui ne laisse personne indifférent à La City, puisqu'il représente le pouvoir à l'état pur. La législatrice de la ville est connue de tous comme étant le symbole de la justice et du pouvoir démocratique. Toutefois, cette image ne confond personne et tous savent que le concept de démocratie qui est invoqué ici est un terme bidon qui a été vidé de son sens par la lourde bureaucratie, la corruption qui ronge la moelle administrative de la cité et le lobbying lobotomisant. La législatrice n'est qu'un échelon de plus dans la grande marche vers le pouvoir absolu qui a été enclenchée à l'arrivée des deux géants des diamants. Tout dans cette ville ne respire que pour servir cette dichotomie abrutissante, la législatrice y compris. Cependant, personne n'irait énoncer cette vérité tout haut, surtout pas en présence de Bram Hanseloff. Puisque ses caprices sont aussi bien servis que ceux des deux goliaths, elle est intouchable, quasi-omnipotente et, surtout, cruciale. Certes, beaucoup crient au scandale, puisque même la personne du maire est eclipsée par l'influence de la coryphée qui, par un jeu tordu de relations et d'une excellente maîtrise des lois et des failles du système, est parvenue à se hisser au sommet des personnalités politiques et judiciaires. Un bon coup pour la législatrice qui a réussi à se faire aussi bien renard que lionne.

Il n'est pas étonnant de constater qu'elle est adepte des enseignements de Machiavel et de Sun Tzu et que sa vivacité d'esprit se traduit par un charisme sans commune mesure et une intelligence calculatrice qui en intimide plus d'un. Véritable observatrice et exploitant à outrance sa perspicacité, Bram a toujours une longueur d'avance sur les autres et est capable d'anticiper tous les mouvements de ses adversaires comme de ses complices sur l'échiquier de La City. C'est sans doute ce qui fait d'elle une personne qu'on s'arrache dans un camp comme dans l'autre. Puisque de toutes les personnalités politiques qui font la une des médias, elle est celle qu'on gagne le plus à amadouer, puisqu'elle est en pleine possession du pouvoir législatif. Certes, les lois de la législatrice ne sont pas incontournables et le pouvoir exécutif et judiciaire pourraient lui mettre des bâtons dans les roues. Heureusement, sa forte personnalité et les chemins tortueux de sont intelligence lui ont permis de museler le juge et de rendre le conseil municipal aveugle. Le maire, quant à lui, est aussi silencieux qu'une tombe et aussi docile qu'un petit chien de poche.

Et, dans sa tour d'ivoire, la législatrice tire les ficelles de ses marionnettes. Les deux géants de l'industrie diamantaire se languissent d'elle. D'un côté, Queen B. et son meilleur cheval, de l'autre, King W. et ses coups francs. Il faut dire que Bram adore cette situation et, malgré son apparence d'incorruptibilité et d'impartialité, danse sur la corde raide sans perdre l'équilibre, tanguant tantôt à droite, tantôt à gauche. Calculatrice, elle place lentement ses pions, visualise chacun de ses coups, étudie, dissèque et examine les déplacements de ses adversaires avec une concentration implacable et, surtout, elle anticipe chaque mouvement, prête à bondir à la moindre erreur. Il ne faut pas tarir d'éloges quant à son jeu, puisque celui-ci est impeccable et ses stratégies semblent sans failles. Toutefois, tout équilibre est précaire et Bram ne doit pas trop se faire désirer, sinon les deux colosses vont s'impatienter. Et le monde n'attend que sa décision en retenant son souffle. Sur toutes les bouches, une seule phrase : «Va-t-elle mettre fin à cette guerre ? Et au profit de quel titan ?»


Dernière édition par Bram Hanseloff le Lun 27 Déc - 23:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bram ♠ incorruptible coryphée   Lun 27 Déc - 22:54


adminimpitoyable autocrate

avatar

→ MESSAGES : 21
→ CITOYENNETÉ DEPUIS : 06/07/2010




Je ne moucherai pas la flamme de leurs yeux, mais je les laisserai sur le bitume éructer leur acide comme des chiens...Ces pauvres séides qui me portent à croire que cette race est increvable, que ce fanatisme exècrable ne peut être erradiqué que par le feu et la gazoline. Je fulmine. Je brûlerais l'Enfer pour les voir immolés, exterminés massivement avec la plus grande minutie qu'on peut attendre d'un bourreau. Ne pas brûler les étapes : leur faire comprendre toute l'étendue de cette purge...Puis, apprécier.

J'ai tellement plus à offrir.

Six mots qui se répercutent dans son crâne. Elle voudrait qu'ils s'étouffent, soient absorbés par le silence, meurent et soient oubliés comme s'ils n'avaient jamais été prononcés. Mais ces choses-là sont impitoyables. Elles sont inoubliables. Il empoigne sa nuque, la force à le regarder, à affronter du regard cet indestructible titan. Pourtant, elle ne se résorbe pas. Elle aime lui faire croire qu'elle est poupée disloquée entre ses mains alors qu'elle est goliath d'acier hors de son étreinte. Il ne lâche pas prise, mais le contact oculaire a été rompu. Le mince fil a été coupé et elle sent la morsure du shotgun dans son dos. Il se cramponne à son arme, alors qu'elle n'en a pas besoin pour se sentir en sécurité. C'est une bonne chose et elle se campe sur cette certitude qui la rend maîtresse de la situation. S'il a touché à son arme, c'est qu'il marche sur la corde raide et se sent vaciller.

Voyons, King. Tu n'as pas besoin de sortir tes jouets.

Elle lui souffle l'acide dans un murmure. Il sent la corrosion et se durcit. Depuis longtemps, il s'amuse à vouloir la briser. La princesse de glace est difficile à faire fondre et il semble que mille soleils soient nécessaires pour la faire se fissurer. L'Australien se sent d'attaque : il prétend au titre de celui qui va sublimer le givre. Fils des étendues arrides et du désert austral, il exploite l'antagonisme, il veut faire s'affronter les deux tropiques, tente de rapprocher les antipodes. D'abord la violence, puis la flatterie. Il l'a lâchée, passe sa main sur la joue blanche, empoigne sa main et la réchauffe dans la sienne. Quand King se fait doucereux, la partie est gagnée. Peu importe comment il s'y prend, elle est intouchable. Bram est la seule à qui on peut faire sacrilège. Elle doit être protégée, coûte que coûte, et son pouvoir est dans la démesure la plus totale. Étant la personnification de la Justice, elle transcende tout, est au-dessus de tout, sauf des lois. Lois qu'elle applique avec la rigueur de Dracon.

Ce n'est pas acceptable de tenter de corrompre un fonctionnaire. Tu sais très bien que cela peut te coûter cher, Edward.

La voilà qui joue à l'incorruptible alors qu'elle sait très bien qu'elle a avantage à faire croire aux deux colosses de l'industrie qu'elle pourrait éventuellement, à force de flatteries ou de privilèges, faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. C'est sa plus grande satisfaction : celle de détenir le pouvoir de tout changer à La City. Puisque ce pouvoir, elle le détient et pourrait, par une habile manipulation des lois, ordonner la fermeture d'une entreprise et alors octroyer le monopole à son concurrent. Toutefois, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué et retarder cette machination le plus longemps possible semble être la carte victorieuse qu'il ne faut pas gaspiller inutilement. En attendant : profiter de ce pouvoir immense, le sentir ruisseler dans ses veines, aiguiller chaque nerf, électrifier l'échine et ennivrer les sens.

On ne corrompt pas une législatrice. Je ne fais que souligner des évidences, Bram. Je sais l'effet que ça te fais...De te sentir omnipotente. De voir que tous se languissent de toi, n'attendent que ton signe pour faire basculer le monde, te voient comme le César de cette ville.

Il se fait chien et glisse une main sur la peau offerte. Ses lèvres effleurent le lobe de son oreille, ses bras entourent le corps gracile et le pressent dans l'attente d'une fusion. Mais elle est comme statue de pierre et son masque n'a pas craqué. Même si l'intérieur est magmatique, la litosphère ne s'est pas fissurée. Il croit encore à l'impossible et l'attente suffocante dans laquelle il est placé semble insupportable. Le caïd n'est qu'à quelques centimètres de toucher le Saint Graal, mais alors qu'il le croit tout près, il se dérobe à ses mains. Amadouer Bram, c'est comme être pris au piège dans une aporie éternelle ou grimper un escalier sans fin.

Tu sais que tu pourrais faire cesser ce bain de sang qui, chaque soir, souille les rues de cette ville ? Tu n'as qu'un mot à dire et toute cette hécatombe est effacée...Un seul mot.

Et ruiner tous les acquis ? La question ne se pose même pas. Cette hécatombe, c'est Bram qui l'a commandée. Du moins, c'est elle qui a su en tirer le plus partie. Puisque tout ce que cette ville exécrable mérite, c'est bien de voir ses rues jonchées de cadavres, c'est bien de vivre l'horreur et le meurtre chaque jour au réveil et de s'endormir en serrant son fusil de chasse contre soi. La violence de cette ville est le cheval de course de la législatrice et jamais elle ne saurait se départir de son étalon le plus prolifique. Puisqu'il n'y saurait avoir de purge sans sang et barbarie, il n'y aura jamais de ville paisible et accueillante où tout respire la sécurité et le bonheur à rabais. Pas tant que Bram Hanseloff sera législatrice.

Si j'étais toi, Edward, je cesserais d'importuner une humble fonctionnaire de l'État et je m'occuperais de mes actions en Bourse, elles semblent avoir fondu comme neige au soleil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bram ♠ incorruptible coryphée   Lun 27 Déc - 22:55


adminimpitoyable autocrate

avatar

→ MESSAGES : 21
→ CITOYENNETÉ DEPUIS : 06/07/2010




Retirer de ma peau le fardeau de leur infâmie, me dénuer de cette peau de serpent qui m'étrangle avec force, leur faire voir combien ils ont tué de vies. Nécrophages, parasites, charognards, bêtes faméliques qui s'entretuent, se déchirent, se dévorent pour un morceau de moi. Je les laisserai se repaître et, ovovivipare, je les rongerai de l'intérieur et leur déchirerai le ventre d'un coup de dents. Puisqu'ils ne méritent que la corrosion de l'acide qu'ils déversent avec tant de verve et avec une si grande haine. Oh oui, ils ne méritent que le poison de leur propre bile.
Si grande est la candeur et l'insouciance de la jeune donzelle qui se promène seule dans les rues de la basse ville. Elle mériterait presque qu'on la prenne, qu'on la déchire et qu'on la laisse, éviscérée, sur le pavé, ses chairs en lambeaux s'étirant autour d'elle comme les rayons du soleil qui est, depuis trop longtemps, déjà couché. À une heure pareille, comment peut elle encore croire en la bienveillance du monde, alors qu'elle sort au temps des drogués, des charognards et des affamés ? Ce qui lui est arrivé ce soir-là, elle l'a mérité, de s'être ainsi peu vêtue promenée et dans les bas quartiers et dans les chauds quartiers où elle n'a été que le fruit défendu d'un pauvre fou camé. Et alors qu'il l'a suivie jusque dans une ruelle où elle s'était réfugiée, appeurée, il l'a appellée :

Attend-moi, jolie collégienne.

À peine entendue, cette phrase lui a fouetté les sangs. Elle ne se retourne pas, continue d'avancer. Même les vapeurs industrielles ne parviennent pas à l'arrêter et elle bute dans les nuages de gaz comme une vague se heurte à un rocher. Elle n'est pas collégienne, elle est universitaire et à peine a-t-elle atteint la majorité. Mais l'histoire ne dit pas encore si elle atteindra une autre année. L'homme continue de la suivre, il se pourlèche les babines dans l'ombre et traîne sa sale carcasse dans un chuintement qui la rend folle. Elle resserre son coat sur sa poitrine, regrette de s'être habillée d'une façon si aguicheuse : quelle est la biche stupide qui va jusqu'à paufiner ses atouts pour attirer davantage les loups ? La pauvre est de celles qui crachent au vent, qui boivent, fument, se couchent dans le lit des étudiants et font la fête jusqu'aux petites heures, s'occupant peu des premières lueurs. Elle est de celles qui se saoulent et reviennent seules dans la nuit, sans penser aux rats qui se cachent dans les bas fonds. Proie facile, ç'en est ironique : ses atouts l'empêchent de courir, ses escarpins se brisent, craquent et broient ses pieds, elle est maintenant biche blessée qui tente de s'échapper du loup ennivré par le sang qui suinte de la plaie béante. En deux enjambées, il l'a rejointe. La biche appeurée, est vite terrassée. À genoux dans la ruelle, elle implore la nature de ne pas suivre son cours : il ne peut rien y faire, les lois de la jungle sont si sévères que les proies n'ont point de recours. Il s'est départit de ce qui le gênait, il a déchiré la biche qui dans un gémissement s'égosillait. Elle n'en peut plus, pleure, s'agite, implore tous les saints, se débat comme une furie,mais son bourreau n'en fait rien. En quelques grognements, il termine sa besogne et, repus, rassasié, retombe sur le sol. La biche est étendue, inerte et sans vie, son assassin se lève, se rhabille et s'enfuit.

La voilà sur le sol, distendue, disloquée. Elle crie, elle hurle à s'en égosiller. Sa hargne dans le ciel vide enfin déversée, elle jure à haute voix d'un jour se voir vengée.
Elle lève sa main de son propre sang trempée, la dépose sur le mur pour le laisser marqué, de cette nuit fatidique où elle se croyait sauvée, d'un si triste destin qu'elle fera chèrement payer.
De ses lèvres blanchies s'échappe un dernier mot :
elle ne laissera personne survivre au chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bram ♠ incorruptible coryphée   Lun 27 Déc - 23:47


adminimpitoyable autocrate

avatar

→ MESSAGES : 21
→ CITOYENNETÉ DEPUIS : 06/07/2010




Extrait de la biographie officielle de Bram Hanseloff, Dans le sillon de Maât : la vie de Bram «The Scale» Hanseloff :

Citation :
La Russie blanche. Terre de tout temps sous le joug impérial russe et soviétique. La Biélorussie était son berceau. Née Irina Bramisovna Anselova. Elle prendra, plus tard, le prénom de Bram (celui de son père) et fera angliciser son nom de famille. [...] Fille unique issue de l'union rapide de Miloslava Vitalyevna et de Bram Federovitch, elle eut une enfance somme toute agréable en banlieue de Minsk et reçut une éducation la promettant à des études universitaires. [...] Toutefois, les années passaient et on constata que la jeune Irina avait des facultés mémorielles exacerbées et un sens de l'observation très développé. Elle fut inscrite au programme international qui lui permit d'apprendre l'anglais [...] Ses parents immigrèrent outre-atlantique alors qu'elle avait onze ans. À l'âge de dix-sept ans, elle fut envoyée à Harvard au Massachussetts et y suivi des cours de droit constitutionnel. [...] Elle gradua de l'université à l'âge de vingt-et-un ans et quitta Boston pour aller pratiquer le droit dans la métropole de La City. [...] Faisant preuve d'une immense habileté à calculer et à anticiper les opportunités, elle fut introduite au maire de l'époque, Joe Braden, lors d'une réception mondaine. Elle venait tout juste de gagner une cause en cour d'appel concernant le meurtre de Clarissa Weysman et avait réussi à envoyer derrière les barreaux le violeur et tueur en série, Adam Traxler. [...] Traxler, qui avait été son bourreau durant ses premières années en tant qu'avocate de la Couronne, et qui l'avait laissée pour morte dans une ruelle de la basse ville après l'avoir sauvagement agressée et violée. [...] Joe Braden en fut automatique séduit et lui proposa d'oeuvrer comme procureure indépendante dans l'affaire Mason-Grey qui impliquait deux conseillers municipaux mêlés à une affaire d'extorsion et de fraude fiscale. Nommée selon les recommandations du maire comme procureure au service des fédéraux, Bram réussit un coup d'éclat en faisant condamner les deux conseillers pour vingt chefs d'accusation, soit onze de plus que ce pourquoi ils avaient été accusés. Tout ça, en allant consulter les victimes des fraudes et des extorsions et en faisant parler des témoins qui étaient restés muets comme des tombes jusque-là. [...] Ayant réussi à obtenir la défection du maire Braden sous accusation de proxénétisme, Bram se hissa jusqu'aux hautes sphères politiques et, à force de jeux de relations, réussi à faire nommer candidat l'actuel maire de la ville. [...] Le maire ayant remporté sa campagne grâce à l'aide incommensurable de Bram, il réussi à convaincre le juge de nommer l'avocate biélorusse comme législatrice de La City [...] Elle obtint le poste à l'âge de vingt-trois ans et devint la plus jeune législatrice de toute l'histoire de La City. [...] Une chose est certaine : Rome ne s'est pas bâtie en un jour et tout porte à croire que Bram durera aussi longtemps que le colosse romain.


Dernière édition par Bram Hanseloff le Mar 28 Déc - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bram ♠ incorruptible coryphée   Lun 27 Déc - 23:57


adminimpitoyable autocrate

avatar

→ MESSAGES : 21
→ CITOYENNETÉ DEPUIS : 06/07/2010





Bravo ! Ta fiche est officiellement validée.
Tu es assez dingue pour faire partie de la grande famille d'HELTERSKELTER !
Bon...qu'est-ce que tu attends ? Va jouer, merde !
Si tu as des questions, n'hésite pas.
Ah oui ! Et évite d'être criblé de balles la première journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bram ♠ incorruptible coryphée   

Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas
 

Bram ♠ incorruptible coryphée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
― HELTERSKELTER :: 
A THIRST FOR THEORY
 :: 
3° EXPERIMENTATION
 :: FICHES VALIDÉES
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit